Dommages animal domestique : l’assurance scolaire peut-elle jouer ?

Sommaire

On le sait peu, mais la responsabilité civile de l’assurance scolaire couvre également les dommages causés par l’animal domestique de l’enfant assuré. Un point sur le détail des modalités de couverture.

L'assurance scolaire couvre l'enfant qui garde l'animal

La garantie responsabilité civile de l’assurance scolaire couvre les dommages causés par un animal domestique dont l’enfant assuré est responsable. En cas de dommage du fait d'un animal domestique, l'article 1243 du Code civil prévoit que c'est son propriétaire, ou la personne qui en a la garde au moment du sinistre causé par l'animal, qui est responsable.

Ainsi, lorsqu'un enfant, même mineur, a un animal domestique sous sa garde et que celui-ci cause un dommage matériel ou physique à autrui :

  • C'est l'assurance garantissant l'enfant en responsabilité civile qui interviendra en réparation du préjudice.
  • Par conséquent, si l'enfant est couvert en responsabilité civile par son assurance scolaire, c'est à cet assureur qu'il faudra déclarer tout accident causé par l'animal sous la garde de l'enfant.

Conditions de déclenchement de l'assurance scolaire

Ainsi, en cas de dommage causé par un animal domestique sous la garde de l'enfant :

  • Les parents devront se tourner vers l’assureur titulaire du contrat d’assurance scolaire pour que celui-ci puisse faire une proposition d’indemnisation aux victimes.
  • Cette déclaration doit avoir lieu sous cinq jours à l'assureur scolaire, avec toutes les pièces nécessaires.

À noter : dans cette situation, il est également possible de faire jouer la garantie responsabilité civile de l’assurance habitation.

Il reviendra à la victime d'apporter la preuve du rôle de l'animal dans le sinistre et de démontrer le lien de causalité entre ce sinistre et les dommages subis.

Si la victime ne peut prouver le rôle de l'animal dans l'accident, l'assurance scolaire de l'enfant n'aura pas à intervenir.

Exclusion de garantie pour certains animaux

Toutefois, le contrat d’assurance scolaire peut imposer des exclusions de garantie pour certains animaux.

Ainsi, ne sont pas couverts les dommages causés par :

  • les chiens de première et de deuxième catégorie (chiens d’attaque et de défense) ;
  • les équidés (chevaux, poneys, etc.) ;
  • les nouveaux animaux de compagnie type serpents ou araignées.

À noter : il en va de même avec la garantie responsabilité civile de l’assurance multirisque habitation des parents de l’enfant, qui ne couvre pas les dommages de ces animaux jugés plus à risque.

Bon à savoir : la plupart du temps, les assureurs refuseront purement et simplement d’assurer l’animal en question, mais essayez tout de même de négocier une extension de garantie pour être couvert.

Pour faire le bon choix avant la rentrée :

Ces pros peuvent vous aider